Flux Rss de Journal3

Cliquez ici pour consulter le flux RSS de JOURNAL3

Articles les plus consultés ces 30 derniers jours

Apprendre à problématiser d’après Joseph Llapasset


L'un des propos du projet fin d'études c'est de produire un mémoire où l'apport théorique de l'étudiant doit transparaître clairement. Pour cela, le futur architecte doit être en mesure de formuler une problématique à même de lui fournir les arguments théoriques essentiels à la projection. Chose qui peut sembler parfois inaccessible à bon nombre d'étudiants. Dans ce site on a mis à disposition des étudiants un texte de Joseph Llapasset expliquant un peu comment on peut y procéder...



Aborder un projet en architecture revient souvent à poser une ou plusieurs problématiques. L'architecture, comme un langage cherche avant tout à répondre à cette problématique. Nous allons vous apprendre à travers ce tutoriel à problématiser.

Tout d'abord il faut se poser la question :Qu'est-ce qu'un problème ? Dans un premier temps, vous savez que vous êtes face à un problème lorsqu'il vous est impossible de répondre directement par "oui" ou par "non".

Un problème naît lorsqu'il met en relation deux ou plusieurs concepts. Mais généralement nous avons du mal à relier les différents concepts entre eux, par exemple, on s'attend à passer aisément du concept foule au concept de société ou de compagnie. La surprise est de constater la possibilité d'être isolé au milieu d'une foule. D'où le problème, la ville est-elle un désert ?

La méthode est d'arriver à déterminer un problème suffisemment défini pour pouvoir ensuite nous orienter ensuite vers des recherches. Par exemple, "La ville (X) lieu de rencontre (Y) ?" avec (x)=place, carrefour, café, rues, commerces... etc... avec (y)=lieu, personnes, social, espace, limites, associations, ...etc...

Telle quelle, cette question ne pose pas de problème car on passe aisément de X à Y (ville = place, carrefour, café, associations, réunions, accueil... etc). Mais "La ville est-elle nécessairement un lieu de sociabilité ?" nous renvoie à un problème car le passage de X à Y n'est pas évident : comment se fait-il que dans la ville se manifeste une sociabilité insociable ? D'où une série de problèmes : La violence dans la ville. L'ennui dans la ville. Croissance et délinquance dans la ville. Mélange et exclusion. Circulation et bouchons. Commodités et éloignement croissant. Ville de la désintégration sociale, de l'absence de relations, de la liberté, de l'anonymat protecteur, de l'affirmation individuelle... Ville d'une liberté irrespirable. Ville attrayante et décevante, en mouvement perpétuel sous le fouet de l'utopie. Ville de lumière (éclairage) et ville des lumières (de la raison) ?

Conclusion : Dans tous les cas le passage d'un concept à l'autre (la solution du problème) exige une réflexion et une enquête.(L'enquête qui peut être remplacée par votre culture que vous assimilez au cours des années)

Source : Aroot (15 mars 2002)





Papier posté le lundi, mars 29, 2010 . Sous la rubrique . Vous pouvez suivre toute réponse à ce papier en vous abonnant au flux suivant RSS 2.0
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recent Entries

Partager cette page sur facebook!!

Recent Comments

Fichiers autocad

Designed by Solaranlagen | with the help of Bed In A Bag and Lawyers