Flux Rss de Journal3

Cliquez ici pour consulter le flux RSS de JOURNAL3

Articles les plus consultés ces 30 derniers jours

La perspective monumentale: Définition de l'art urbain.

« Et parce qu'ils sont hors de cet axe violent, le Parthénon à droite et l'Érechthéion à gauche, vous avez la chance de les voir de trois quarts, dans leur physionomie totale. »
Le Corbusier, Vers une architecture
« Elles ne sont pas si nombreuses, les communes appelées à un vaste et rapide développement et qui ont songé à s'organiser autour de quelques principes clairs : un axe majeur qui donne à la ville sa structure… Tout habitant de Cergy Pontoise doit ressentir cette dignité conférée à sa vie. On lui a fait honneur en développant cet axe en même temps que se construisaient des rues, des places… »
François Mitterrand, le 18 octobre 1990


Perspective Monumentale: 
Association issue de deux mots latins, perspicio, voir à travers, et monumentum.

La perspective en art a deux sens : soit le mode de représentation , soit l'aspect que présente un ensemble urbain composé de manière à privilégier un axe principal avec une ligne d'horizon et un ou plusieurs points de fuite.

L'Art urbain associe dans l'usage de la perspective le mode de représentation de la ville et l'instrument de conception de la composition urbaine.

La perspective monumentale renforce l'effet de focalisation qui crée un attrait. Cette appellation est spécifique du XVIIe siècle, l'axe ayant pour but de signaler un monument. Elle trouve cependant des applications originales à travers les différentes époques.

En Égypte, dans l'île de Philæ, le temple d'Isis a fait l'objet d'une savante mise en scène. Son premier pylône, entouré de deux colonnades, s'ouvre sur une place trapézoïdale en pente vers le Nil (1). À Athènes, l'Acropole (2) constitue une perspective monumentale pittoresque. L'axe privilégie les vues obliques destinées à guider le visiteur depuis les propylées. La vue d'angle est la règle car elle permet de mieux mettre en relief les bâtiments par le jeu de l'ombre et de la lumière.

La ville romaine est organisée sur un axe central nord-sud, ponctué par une place et deux portes, créant ainsi une perspective à un point de fuite (perspective frontale) (3). Nous en retrouvons le principe représenté dans les portes de Serlio au XVe siècle (4) (V. Perspective). Auparavant, le Moyen Âge diffuse la vision frontale panoramique de la ville privilégiant la silhouette de celle-ci pour le visiteur (5).

L'époque baroque adopte la perspective à deux points de fuite. La Piazza del Popolo (6) est située à l'entrée de Rome avec trois axes qui partent de son centre. Cet exemple est à confronter à la convergence des trois avenues conduisant à la cour du château de Versailles (7). Cette perspective monumentale traite de manière exceptionnelle le passage du minéral au végétal. C'est la « grandiose vista » dont parle Gordon Cullen dans Townscape. C'est le même principe qui a été utilisé avec la promenade du Pérou à Montpellier et la perspective de Saint-Petersbourg.

La grande composition versaillaise a d'ailleurs inspiré celle de Washington. En effet, il revient au Français Pierre-Charles L'Enfant, dit le major, officier du génie dans l'armée du marquis de La Fayette, d'avoir eu l'honneur de dresser le plan de Washington, lorsque le premier président de la Convention de 1787, George Washington, fonde la capitale fédérale qui porte son nom. Le plan de la ville comporte deux grandes perspectives monumentales, celle du Capitole faisant plusieurs kilomètres de long jusqu'aux rives du Potomac (voir notes).

La perspective monumentale a été utilisée au service du pouvoir royal puis impérial. Adoptée par Haussmann, elle a donné le grand axe historique est-ouest de Paris (8/10). De plus, l'arche de la Défense, monumentéquipement, vient très paradoxalement redonner à l'axe historique sa définition classique tout en unifiant le quartier de la Défense. Il assure le rattachement de ce pôle à Paris. L'aspect décalé de l'arche par rapport à l'axe semble s'inspirer de la vision oblique chère aux Grecs pour donner du relief au bâtiment (2).

Le Mouvement moderne avec Le Corbusier utilise le concept de perspective monumentale à Brasilia et Chandigarh. Plus que les monuments, c'est la vitesse de l'automobile qui est privilégiée dans l'usage de la voie (V. Front bâti).

Avec le post-modernisme, on assiste à un renouvellement de ce concept. À Cergy Pontoise, l'Axe majeur (9/10) constitue un monument commun aux différents quartiers de la « ville nouvelle ». Il renforce ainsi son unité et en devient le symbole.

La plupart des perspectives monumentales sont constituées pour partie d'avenues ou d'allées. Elles possèdent la particularité de composer avec le soleil, grâce à leur axe privilégié est/ouest. L'horizon est bien souvent découvert après le parcours d'une pente accédant à un point d'intérêt, tel que belvédère, rondpoint ou carrefour en étoile. Autant de conditions réunies pour une monumentalité lisible et accessible à tous les habitants.

Aujourd'hui un nouvel usage de la perspective monumentale peut aider à restructurer des communes de banlieue traversées par une grande voie de circulation, favorisant ainsi une synergie intercommunale (V. Porte et entrée de ville).


V. AVENUE, ALLÉE, BELVÉDÈRE, CARREFOUR, COUR, FRONT BÂTI, PERSPECTIVE, PORTE ET ENTRÉE DE VILLE, ROND-POINT, SILHOUETTE.

Source:Arturbain.fr
Consulter d'autres définitions

Vocabulaire de la composition 
Vocabulaire de la perception 
Vocabulaire de l’espace public 
Vocabulaire du décor et du mobilier 
Vocabulaire de la représentation 

Papier posté le lundi, janvier 20, 2014 . Sous la rubrique , . Vous pouvez suivre toute réponse à ce papier en vous abonnant au flux suivant RSS 2.0
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recent Entries

Partager cette page sur facebook!!

Recent Comments

Fichiers autocad

Designed by Solaranlagen | with the help of Bed In A Bag and Lawyers